arbre mort
Astuces

Les techniques pour reconnaître un arbre mort

Les arbres du jardin donnent du charme à une propriété. Défeuillés en hiver, ils fleurissent et se recouvrent de feuilles au printemps. Il arrive cependant qu’à ce moment-là, il n’y ait ni feuille ni bourgeon sur l’arbre. Vous vous demandez alors ce qu’il ne va pas avec ce dernier. Existe-t-il des techniques permettant de reconnaître un arbre mort ?

L’entretien des arbres

L’entretien des arbres du jardin est important afin d’assurer leur longévité. Vous n’avez pas forcément besoin d’acheter des produits spécifiques, car il existe des produits naturels servant à l’entretien du jardin. Il faut également réaliser l’arrosage, l’amendement, l’éclaircissage, la protection contre les nuisibles ainsi que l’élagage des arbres. Mais s’ils représentent un danger pour vous, votre maison ou les biens publics, effectuer des travaux d’abattage est nécessaire. Afin de limiter l’infiltration des insectes et l’apparition des plantes nuisibles, l’essouchement est à effectuer après l’abattage.

Les fourmis, pucerons et autres parasites peuvent envahir les arbres. Ainsi, l’application de glue sur la partie basse du tronc de l’arbre est nécessaire. Dès l’arrivée de l’automne, la pulvérisation de bouillie bordelaise repousse la formation des mildious, des cloques et des tavelures. En hiver, pulvérisez le sol ainsi que les arbres avec de l’eau de chaux afin de limiter la prolifération des champignons et des larves d’insectes. Il est aussi important de se débarrasser des fruits pourris, des branches mortes et des feuilles au sol avant la tombée des premières neiges.

Comment reconnaître un arbre mort ?

Pour savoir si un arbre est mort, on peut se référer à ses feuilles et à la présence de bourgeons. Il faut toutefois laisser du temps au temps avant de prononcer un verdict. Si, après avoir scruté l’arbre, il n’y a ni nouvelle feuille ni bourgeon, vous pouvez essayer d’autres méthodes.

La couleur de la sous-couche permet de connaître l’état de l’arbre :

    • verte et humide : il est vivant ;
    • brun et sec : il est mort ;
    • jaune : il a encore une chance de s’en sortir ;
    • beige : il est trop tard, l’arbre vient de mourir.

Vous pouvez aussi casser des branches avec vos mains. L’arbre est en train de mourir si les branches se cassent directement avec fracas. Pour certaines plantes, plier la tige peut être suffisant pour constater leur vie ou leur mort. Si la tige est souple, la plante est toujours en vie ; si elle se casse, la plante est sèche.

Ce qu’on peut faire d’un arbre mort

Généralement, on se débarrasse d’un arbre mort de peur que ce dernier devienne une menace pour les voisins immédiats. Sans vie, il devient en effet un refuge pour de nombreux animaux et insectes. Les risques de casse et d’effondrement de l’arbre sont accrus avec le poids de ses habitants. Pour limiter les impacts, faites appel à TTS – Environnement. Cette entreprise dispose d’un matériel spécialisé pour abattre l’arbre, et suit toutes les étapes d’abattage afin de garantir la sécurité de tous.

Vous pouvez aussi donner une seconde vie au reste de l’arbre. Les branches mortes et le tronc peuvent nourrir la cheminée ou devenir des œuvres d’art, des articles de décoration, ou des installations (cabanes, bacs à fleurs, table et autre) dans le jardin. Quant aux feuilles mortes, elles peuvent servir dans la fabrication de compost.

Un arbre mort peut aussi se transformer en tuteur. Après avoir élagué les branches représentant un danger, vous pouvez y laisser grimper certaines plantes. L’arbre pourra ainsi disparaître derrière les plantes feuillues et fleuries.

Avez-vous des talents d’artiste ou souhaitez-vous essayer le Land Art ? Munissez-vous d’un pinceau et d’un pot de peinture et laissez parler votre imagination. Peindre le tronc et les branches d’un arbre mort peut donner un effet exceptionnel, tout en apportant une touche de fun à votre jardin.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.