margelle piscine
Piscine

Guide pour réussir la pose d’une margelle de piscine

Constituant la dernière étape ou la finition dans la construction d’une piscine, la pose d’une margelle est fastidieuse. Elle demande de la rigueur et de la minutie pour obtenir un résultat irréprochable et satisfaisant. Si vous décidez de poser votre margelle de piscine par vous-même, voici quelques astuces pour réussir le travail.

Précautions pour la pose

La pose d’une margelle de piscine est une étape méticuleuse. C’est pour cette raison qu’il faut faire appel à un pisciniste qualifié pour réaliser les travaux. Il peut non seulement se charger de la pose, mais aussi vous conseiller dans le choix des margelles à installer. En effet, les margelles permet de rehausser l’esthétisme de votre jardin, d’apporter une touche d’élégance et l’aspect final de votre piscine, et contribue également à la protection de cette dernière contre les ruissellements d’eaux et les déchets. Par ailleurs, elles se déclinent en plusieurs matériaux (bois, grès, travertin…). Ainsi, il est primordial de faire un choix judicieux pour que le résultat attendu soit au rendez-vous. Les margelles qui seront posées sur les bordures de votre piscine doivent principalement être antidérapantes et résistantes au gel. Certaines précautions de pose sont, entre autres, établies et doivent être respectées pour préserver la réalisation dans le temps. Elles portent notamment sur :

    • le temps choisi pour effectuer la pose et assurer un bon séchage du ciment utilisé pour sceller la ceinture ;
    • le choix des matériaux de conception des margelles ;
    • la réalisation des travaux de maçonnerie, plus précisément la conception d’une ceinture en béton (zone entourant la piscine), avec la même dimension des os margelles ;
    • l’essayage après le coulage du béton ;
    • l’élimination des imperfections et des saletés qui se sont déposées au cours de la réalisation ;
    • la vérification du positionnement des margelles en les apposant côte à côte ;
    • la procédure à une reprise sur la taille pour une bonne installation ;
    • le choix du matériau de fixation (mortier ou ciment-colle) ;
    • l’emplacement des premières margelles dans les angles du bassin ;
    • le dépassement de la margelle entre 2 et 4 cm vers l’intérieur de la piscine ;
    • la réalisation des joints avec du ciment blanc tamisé et du sable coloré pour garantir la bonne tenue de l’ensemble ;
    • la conformité de la longueur des joints placés entre chaque margelle.

Réalisation d’une margelle pour piscine

En neuf ou en rénovation, la pose d’une margelle de piscine requiert l’utilisation d’un matériel adéquat comme :

    • un crayon ;
    • une truelle ;
    • du ciment-colle ;
    • un niveau à bulle ;
    • du mortier à joint ;
    • un mètre à mesurer ;
    • une disqueuse électrique ;
    • un marteau en caoutchouc ;
    • des margelles pour piscine ;
    • des EPI (lunettes et gants de protection).

Elle succède surtout à la pose du liner de piscine et à la réalisation de la plage de piscine. En principe, les margelles sont placées en alignement avec la plage de piscine. La réalisation de cette dernière nécessite la mise en place d’une ceinture maçonnée autour du bassin. Le séchage de cette ceinture de béton va généralement prendre plusieurs jours. Le cas échéant, procédez à son nettoyage et à son brossage pour obtenir une surface plane et uniforme. Mettez ensuite en place les margelles à blanc pour vérifier leur tenue et leur emplacement. Il est possible qu’elles ne soient pas encore adaptées à l’angle et à la longueur de la piscine. Ainsi, vous pouvez ajuster leurs dimensions en les coupant à l’aide d’une disqueuse électrique. Pour cela, prenez les mesures exactes, puis reportez la coupe sur l’envers de la margelle et dessinez-la avec un crayon. Une fois que toutes les margelles sont découpées à la dimension nécessaire, commencez à poser la première margelle au niveau d’un angle du bassin en appliquant une couche de mortier à la truelle, contre la ceinture maçonnée. N’oubliez pas d’ajuster sa position, en la pressant et en frappant deux coups de marteau en caoutchouc pour qu’elle fixe bien. Laissez un espace de 1 cm entre chaque margelle, pour les joints. Après chaque pose d’une margelle, vérifiez bien le niveau à l’aide d’un niveau à bulle. Lorsque toutes les rangées sont complètement remplies, laissez sécher avant de couler les joints. Selon l’effet voulu, vous pouvez mélanger du ciment blanc et du sable coloré afin d’obtenir des joints assortis ou opposés à la couleur des margelles mises en place. Vous pouvez enfin profiter pleinement de votre piscine lorsque les joints sont bien secs.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.