compost
Plantes

Tout ce qu’il faut savoir pour faire du compost avec des feuilles mortes

En automne, les feuilles mortes jonchent tous les coins de votre jardin, et vous vous demandez ce à quoi elles peuvent bien servir. Nous avons la réponse : faites du compost avec ces feuilles mortes. Le compost est un engrais obtenu par le mélange des débris organiques (souvent végétaux) et matières minérales. Dans cet article, vous découvrirez tout ce qu’il faut savoir pour faire du compost avec des feuilles mortes.

Comment faire du compost avec les feuilles mortes ?

Les débris végétaux et en particulier les feuilles mortes constituent l’élément de base pour la production du compost.

Voici notre guide en 4 étapes.

1- Collecter les feuilles mortes

À l’aube, alors que les feuilles sont encore humides, ramassez-les. Servez-vous d’un râteau ou d’une tondeuse à souffleur. Vous pouvez également contacter un spécialiste du jardinage pour vous aider.

2- Broyer les feuilles mortes

Il est conseillé d’utiliser les feuilles et matières organiques broyées pour faire du compost. Broyer les feuilles mortes facilite leur décomposition.

3- Entasser les feuilles

Mettez les feuilles précédemment broyées dans un composteur. Ajoutez-y d’anciens composts de feuilles et un peu de matière organique azotée (déjection de lapin, bouse de vache, etc.).

4- Composter les feuilles mortes

Mettez le composteur (contenant feuilles mortes et matières organiques) dans un endroit aéré et assurez-vous que le compost soit toujours humide.

Après 6 mois, retournez le mélange. Si possible, ajoutez-y encore un peu de matières azotées.

Quelques semaines plus tard, votre compost sera prêt à être utilisé.

Réussir son compost : quelles feuilles utiliser ?

Comme on peut s’y attendre, toutes les feuilles ne sont pas utilisables si vous voulez faire du compost.

Pour composer votre compost, vous pouvez utiliser :

  • Les feuilles de châtaignier et du chêne : riches en tanins, elles se décomposent très lentement, mais sont bonnes pour le compost ;
  • Les feuilles de rhubarbe : très humides et acides ;
  • Les agrumes font aussi de très bons composts ;
  • Les feuilles de figuier : équilibrées en carbone et en azote, elles sont excellentes pour le compost ;
  • Les feuilles de lierre : elles se décomposent très lentement, mais sont aussi très bonnes pour le compost.

La qualité du compost demeure dans sa composition et surtout des différents débris végétaux qui le composent. De ce fait, un peu de fougères, d’orties ou de prêles broyées peuvent être utilisées.

Dans certains pays, il est interdit de brûler les déchets. Vous avez le choix entre envoyer vos déchets à la déchetterie ou en faire du compost.

Réussir son compost : quelles feuilles éviter ?

Vous ne pouvez pas utiliser toutes les feuilles pour faire du compost.

Vérifiez les feuilles avant leur utilisation. Il est impératif que les feuilles ne soient pas malades. Évitez les feuilles infestées de parasites.

Évitez également les feuilles de laurier, les feuilles trop épaisses et vernissées et surtout celles qui contiennent de la juglone.

Comment savoir si un compost est assez mûr pour être utilisé ?

Le premier des signes est l’odeur : le compost doit troquer son odeur de gazon pour sentir désormais l’humus.

Vous remarquerez que la température dans le tas commence par diminuer laissant la voie libre aux insectes.

Si tout le processus est bien respecté, vous devez être incapable de reconnaître les éléments de bases utilisés.

Le compostage peut durer entre 2 et 8 mois, le temps d’avoir un compost de qualité.

 

En somme, si vous désirez faire du compost, il vous suffit de suivre étape par étape la procédure que nous avons détaillée dans cet article.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.