Astuces

Comment choisir l’éclairage parfait pour une serre ?

Pour que vos plantes s’épanouissent dans les serres, le choix de l’éclairage est d’une importance capitale. Qu’il s’agisse d’un éclairage naturel ou artificiel, celui-ci joue un rôle majeur dans la performance de vos cultures. Quel éclairage choisir ? Dans ce nouvel article, vous allez apprendre comment choisir l’éclairage parfait pour votre serre.

Les critères de choix d’un éclairage pour une serre

Quelques points importants sont à considérer avant de choisir l’éclairage pour votre serre. En voici quelques exemples :

– la consommation d’électricité

– le spectre de couleurs de la lampe

– le coût de certains équipements liés à l’éclairage

Ces éléments doivent être pris en compte avant d’opter pour un éclairage s’adaptant à vos cultures en serre.

À noter : il est déconseillé d’utiliser un éclairage de plante 7j/7 et 24 h/24. En effet, cela risque d’endommager vos plantes. Celles-ci ont besoin d’une nuit de repos de six heures en moyenne. Il est aussi nécessaire d’acheter une minuterie spéciale permettant de contrôler le flux de lumière, ce qui vous permet d’éteindre constamment la lumière.

Les types de lampes à choisir pour un éclairage parfait en serre

  • La lampe à sodium haute pression

La lampe à sodium haute pression ou HPS diffuse une lumière qui tend vers le blanc. Elle contient une grande partie de longueurs d’ondes reçues du soleil. Ce type de lampe vous permet donc un meilleur rendement de l’éclairage. C’est grâce à la décharge électrique d’un courant trouvé dans un gaz allumé que la lampe à sodium haute pression fonctionne. Celle-ci a pour rôle majeur d’émettre essentiellement des ondes bleues pour les différentes phases de croissance de vos plantes.

Bon à savoir : avec le temps, la lampe HPS diminue son rendement en énergie. Il est recommandé de le changer au moins une fois par an. Sachez aussi que cette lampe est très énergivore et diffuse une forte chaleur jusqu’à 300° C environ.

  • L’éclairage en LED

Si vous êtes à la recherche d’un éclairage peu énergivore, pensez à opter pour les LED. Contrairement à la lampe HPS, les LED, appelés aussi DEL ( diodes électroluminescentes), diffusent peu de chaleur. De ce fait, l’éclairage en LED ne risque pas de brûler vos plantes ou vos cultures en serre même si vous le placez plus près de vos végétaux. En

outre, il ne diffuse qu’une seule longueur d’onde, une solution pour avoir le résultat souhaité.

Bon à savoir : sachez que les LED sont d’une longévité incroyable allant jusqu’à 50 000 heures (pour les plus performants).

  • Les lampes HMIComme les lampes HPS, les HMI ont également un flux lumineux assez élevé. Cela permet d’avoir un meilleur rendement et certains modèles de très fortes puissances peuvent même remplacer les lampes à sodium haute pression. Pour les allumer, vous devez compter une dizaine de minutes, il en est de même pour le réamorçage.

À noter : ces types de lampes risquent d’exploser à tout moment. Il est donc préférable de les employer pour l’éclairage des magasins, des aquariums ou encore des scènes de spectacle que pour vos cultures et plantes en serre. De plus, les lampe HMI ne sont pas stables dans le temps et leur couleur peut virer au rose ou au bleu !

  • Les tubes fluorescents

Les tubes fluorescents diffusent peu de chaleur comme les éclairages en LED. De plus, ils sont moins onéreux et sont utilisés essentiellement pour les jardins d’intérieurs, les plantes et les cultures en serre avec un rendement qui se situe entre 80 et 110 lm/W.

À noter : Ces tubes s’adaptent bien aux cultures et plantes en serre. Cependant, vous devez faire très attention au mercure contenu dans les tubes fluorescents. En effet, ce mercure est hautement toxique et très dangereux si jamais le tube se brise ! Par ailleurs, ces types d’éclairage sont assez compliqués à recycler. Il est aussi nécessaire de les remplacer au moins une fois par an dû à leur spectre qui se dégrade rapidement.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.