Aménagement extérieur

Tuto : comment créer un jardin médiéval ?

La vie médiévale est souvent décrite comme étant un monde fantastique que l’on voit dans les contes de fées. Mais la réalité en est tout autre, car ce mode de vie est un style à part entière. Comme il existe des jardins à la française, à l’anglaise, on peut également trouver des jardins médiévaux. Pour connaître un peu plus sur ce style de jardin, lisez l’article qui suit.

Conception de jardin médiéval

Si vous vous intéressez à la conception de jardin médiéval, le mot d’ordre est la simplicité. La plupart des jardins médiévaux étaient délimités par des murs ou des clôtures faites en bois souple de saule, d’hamamélis, de prunier ou de châtaignier. Cette structure d’aménagement d’espace vert étaient divisés en sections distinctes. On peut en effet voir des zones réservées aux plantes comestibles, aux plantes médicinales et aux plantes ornementales. Votre jardin médiéval pouvait être divisé par des allées en pierre ou en gravier. Les familles royales appréciaient les jardins clos, semblables à des parcs, avec des rangées d’arbres, des fontaines ou des bassins remplis de carpes ou d’autres poissons.

Les composants d’un jardin médiéval

Plantes comestibles

Les arbres fruitiers et à noix sont à l’honneur dans un jardin médiéval. Vous pouvez y planter des amandiers, pommiers, cerisiers, figuiers et bien d’autres encore. Les légumes-racines et les feuilles étaient produits sur des lits de terre, tandis que les pois et les haricots étaient cultivés sur des bâtons. Il est aussi possible de planter des condiments et plantes aromatiques pour préparer les recettes. On peut citer le basilic, la ciboulette ou la menthe entre autres.

Fleurs

Les roses étaient largement cultivées et utilisées à des fins médicinales, mais elles symbolisaient également la dévotion religieuse, ou encore l’amour romantique. La rose rouge est une représentation du sang du Christ et des martyrs, la Vierge Marie et l’Immaculée Conception étaient comparées à une rose blanche. Les œillets rouges représentaient le grand amour, tandis que la violette est un symbole d’humilité. Bref, ces plantes révèlent un état d’esprit particulier des propriétaires. En effet, on trouvait les jardins médiévaux dans les monastères. Les fleurs étaient dédiées au « jardin de Marie » et destinées aux cérémonies religieuses.

Herbes

Une parcelle de jardin médiévale est aussi réservée aux herbes arbustives telles que le laurier, le myrte commun, le romarin, la sauge, le thym et la sarriette. Ces herbes sont souvent utilisées à des fins médicinales et spirituelles.

Les caractéristiques d’un jardin médiéval

La structure du jardin médiéval est à la fois simple et ordonnée. Les plates-bandes et la fontaine sont les principales caractéristiques de ce type de jardin. Vous pouvez alors concevoir des plates-bandes en carré, rectangulaires et surélevées. Comme mentionné auparavant, les bords d’un jardin médiéval sont composés d’éléments naturels tels que des tressages conçus en saule, en branches d’osier, en châtaigner, en pierre, et même en planches. Mais il est possible d’ajouter une touche de modernité en intégrant quelques matériaux tels que l’acier.

Pour ceux qui débutent en jardinage, l’herbularius ou le carré des simples est une des caractéristiques incontournables d’un jardin médiéval. Ce dernier est une véritable trousse à pharmacie, car vous y trouverez différentes plantes médicinales afin que vous puissiez soulager et apaiser les maux de ventre ou d’autres douleurs et affections du quotidien.

En somme, un jardin de style médiéval se veut simple et fonctionnel si l’on considère les différents points énoncés précédemment. De par sa simplicité, ce type de jardin ne nécessite pas beaucoup d’entretien à part enlever les mauvaises herbes de chaque parcelle et un peu de nettoyage. Pour la conception de votre jardin médiéval, vous pouvez faire appel aux services d’un paysagiste professionnel.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.