protection des plantes
Astuces

8 astuces pour protéger vos plantes des intempéries

Pluie, tempête, orage, grêle, neige… Les conditions climatiques les plus extrêmes peuvent facilement endommager votre plantation. Certaines plantes résistent moins que les autres à ces caprices du climat, c’est pourquoi il est impératif de les préserver au risque de vous retrouver avec des dégâts importants. Dans cet article, nous avons rassemblé quelques solutions rapides et efficaces pour épargner votre culture de ces aléas climatiques.

Pourquoi il est primordial de protéger vos plantes des intempéries ?

Les dommages engendrés par des conditions climatiques violentes peuvent être de grand ampleur. Pour ne parler que de l’arrachement des fleurs sensibles par une forte tempête, la cassure des tiges de plantes, le ralentissement du développement des jeunes semis potagers, l’apparition de certaines maladies des arbres, etc.

Tous ces désagréments affectent gravement le rendement de votre plantation puisque les fruits et légumes seront majoritairement de mauvaise qualité. Tous les efforts que vous auriez entrepris seront vains. Ainsi, il vaut mieux éviter ces impacts néfastes des intempéries en protégeant votre potager et votre jardin.

Ci-après les éléments du climat dont vous devez soustraire de votre plantation :

    • l’averse, la tempête ou la giboulée : certes, l’eau est nécessaire pour la croissance de vos plantes mais en forte quantité, elle peut pourrir leurs racines. De même, un excès d’humidité est un facteur de la prolifération des champignons et des maladies des plantes.
    • les vents violents : qui peuvent déraciner les plantes même celles de grande taille ou bien couper les branches des arbres. Tout cela peut causer des accidents matériels et humains.
    • les gelées tardives : qui déforment les feuilles.
    • la grêle : qui anéantit toutes les plantes fragiles.
    • la sécheresse : qui fait flétrir les feuilles.

Quelles solutions pour préserver vos plantes des intempéries ?

Il vaut mieux prévenir que de devoir faire face aux dégâts causés par les conditions climatiques défavorables aux plantes.

1. Paillez le sol

Avant l’arrivée de forte pluie liée aux orages, il est nécessaire de pailler vos plates-bandes et vos plantations. Cela évite les tassements et les glissements de terre qui peuvent causer le déracinement des végétaux.

2. Protégez les pots et les jardinières

Très sensibles aux vents violents, les plantes en pots et les jardinières doivent être déplacées vers un endroit sécurisé. Rentrez-les à la maison ou dans votre garage ou bien placez-les sous un toit. Vous pouvez également les abriter sous une serre.

3. Vérifiez les fixations des aménagements extérieurs

Les vents violents qui accompagnent les orages peuvent tout détruire sur leur passage. Pour protéger au maximum vos plantes, faites en sorte que vos aménagements extérieurs soient bien attachés (pergolas, clôtures) afin qu’ils ne s’envolent pas.

4. Recouvrez les plantes sensibles

Il existe plusieurs solutions de couverture pour vos plantes : cloches en verre ou en plastique, filets ou bâches de protection… Ce sont surtout les fruits et les légumes qui doivent strictement être préservés vu leur vulnérabilité aux intempéries. Une fois les orages passés, enlevez les couvertures pour que les plantes puissent profiter de nouveau la lumière.

5. Abritez le mobilier de jardin

Souvent conçus en de matériau léger, les meubles de jardin peuvent être emportés par les vents violents. Pour éviter les dégâts domestiques et ceux pouvant affecter votre jardin, rangez-les dans la maison, dans votre garage ou dans votre abri-jardin.

6. Protégez les arbres fruitiers

Certains arbres fruitiers comme les pommiers ou les poiriers sont souvent chargés, ce qui les rend vulnérables aux vents violents. Ainsi, placez des étais en forme de T qui serviront de supports aux branches chargées. Utilisez des cordes pour les relier. Les branches seront alors plus résistantes aux craquements.

Par ailleurs, les branches qui menacent déjà de tomber doivent être ôtées pour épargner les éventuels accidents. Pensez également à récolter les fruits même s’ils ne sont pas encore mûrs. Ce seront des pertes en moins au cas où.

7. Sécurisez le potager

Certaines plantes grimpantes comme les plants de tomates nécessitent des tuteurs pour les soutenir. Vérifiez la solidité de ceux déjà en place et installez-en un pour les plantes qui n’en disposent pas encore. Évitez de les placer trop près du pied de la plante pour ne pas abîmer les racines.

8. Aménagez des haies

Comme leur nom l’indique, les haies brise-vent jouent un rôle de filtre. En effet, celles-ci ne laissent passer que la quantité de vent nécessaire dans votre jardin. Au lieu de se briser, les plantes vont juste se plier sous l’effet des vents violents. Bien que la mise en place de ces haies prenne du temps, ces dernières seront grandement utiles pour protéger votre jardin.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.