pavage
Création jardin

Le pavage d’une allée de jardin en 6 étapes

Dans un jardin, l’allée à de nombreuses fonctions. Elle permet de circuler librement, de décorer l’espace ou encore de le structurer. Il existe de multiples matériaux pour concevoir une allée de jardin, pourtant le pavé reste l’un des meilleurs choix. Il permet de créer des assemblages pour un rendu final unique. Découvrez les différentes étapes pour installer une allée en pavé dans votre jardin.

Étape 1 : le choix du type de pavé

Pour paver une allée de jardin, vous devez commencer par choisir le type de pavé qui vous convient. En effet, il existe au moins 7 types de pavé que sont :

  • le pavé drainant qui cadre avec l’écologie. Il permet de drainer l’eau à travers le pavé ;
  • le pavé en terre cuite conçu à partir de l’argile ;
  • le pavé en résine qui est connu pour ses propriétés antidérapantes et sa résistance au gel ;
  • le pavé lumineux qui s’insère aisément dans un pavage existant grâce à l’énergie solaire ou électrique ;
  • le pavé autobloquant connu pour sa parfaite résistance. Il est caractérisé par ses nombreuses formes en X, T, S ou H ;
  • le pavé en béton conçu à base de ciment et disponible en de nombreux formats et couleurs ;
  • le pavé en pierre naturelle ou reconstituée, caractériser par son touché agréable est sa forme cubique.

Le choix entre ces différents types de pavés doit tenir compte de vos envies, mais également de multiples facteurs externes. Vous pouvez donc solliciter un paysagiste pour vous venir en aide.

Étape 2 : le traçage des allées

Si les allées ne sont pas tracées depuis l’aménagement du jardin, vous devez à présent les tracer. Si elles étaient faites, peut-être que vous avez à présent envie de les modifier en créant de nouvelles allées.

Dans un jardin, les allées peuvent être droites ou courbées et avoir une pente minimale de 2%. Cela favorise l’évacuation des eaux de pluies.

En ce qui concerne la mise en forme des allées, délimitez et dessinez leur bordures en fixant des piquets d’implantation chaque 2 mètres. Reliez ces piquets avec des cordeaux et réalisez un tracé en suivant les cordeaux avec une bombe de peinture. Notez qu’il faut prévoir au moins 3.5 m pour les allées des véhicules et 80 cm pour celle des piétons.

Étape 3 : excavation de la zone de dallage et la préparation des fondations

En tenant du type de sol, la profondeur d’excavation se situe entre 18 et 30 pouces. À l’aide d’une pioche, vous devez alors décaisser et creuser entre les allées. Assurez-vous d’uniformiser le fond d’excavation avec un râteau et aplatissez la terre avec une dameuse. Étalez ensuite une toile géotextile sur le sol et fixez-la avec des agrafes.

Déversez et compactez sur l’allée successivement deux couches de graviers d’une épaisseur de 6 pouces chacune. Ajoutez à cela, 2 pouces d’une couche de criblure. Cela permet d’avoir un compactage parfait.

Étape 4 : la pose du pavé

Mettez en place les lignes de guidage perpendiculaires et assurez-vous du parallélisme entre les pavés. Ensuite, démarrez la pose des pavés par le côté le plus proche de la bordure. Faites attention à ne pas piétiner la couche de criblure.

Étape 5 : la mise en place des joints

Après la pose des pavés, vous devez combler les joints avec du sable polymère. Pour le faire, étalez le sable sur toute la surface du pavé. Ensuite, balayez-le de sorte à le faire entrer dans les séparations et compactez avec une plaque vibrante. Reprenez la manœuvre jusqu’à ce que toutes les séparations soient bien remplies.

Étape 6 : les finitions

Il s’agira ici de nettoyer la surface des pavés avec un souffleur à feuilles pour dégager les résidus superficiels. Vous pouvez également mouiller le pavé avec un double arrosage. Le rendu final sera plus que parfait.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.