Piscine

Installer un hammam chez soi, quelles sont les possibilités ?

Faire construire un hammam chez soi est une idée qui peut sembler étonnante mais qui est loin d’être utopique. En effet, de nos jours, il est possible de profiter des bienfaits du hammam sans avoir à payer des séances hors de prix. Toutefois, c’est un projet complexe et difficile à réaliser. De nombreuses possibilités de construction s’offrent à vous selon vos besoins et selon les différentes contraintes liées au projet. Par conséquent, il est recommandé de solliciter l’intervention d’une entreprise spécialisée.

Quels sont les éléments à prendre en compte pour faire construire un hammam ?

Construire un hammam doit tenir compte de nombreux éléments importants. Ainsi, avant de vous lancer dans ce type de projet, il est indispensable de bien définir le type de construction qui convient à votre espace et qui répond à vos besoins.

Le choix de l’emplacement

Choisir l’emplacement du hammam est important. En fonction de l’espace disponible, un hammam personnalisé peut être installé à l’intérieur ou à l’extérieur de la maison, moyennant des travaux plus ou moins difficiles. De même, il doit se faire en considérant des aspects pratiques et fonctionnels de l’installation, notamment l’emplacement du générateur.

Le choix du professionnel pour réaliser l’installation

L’intervention d’un spécialiste est indispensable dans la construction d’un hammam. Cela assure sa fonctionnalité optimale ainsi que la faisabilité du projet.

Spécialisée dans la création et dans l’entretien de piscine, l’entreprise BUSINESSACOR-INFINIMENTBLEU de Paris œuvre également dans la construction de hammams pour les particuliers.

Quel type de hammam construire ?

Bien choisir le type de hammam à construire est indispensable car il définit la nature et le volume des travaux à réaliser.

Le hammam maçonné, pour un bien-être optimal

Le modèle maçonné est la construction qui s’apparente le plus à la forme traditionnelle du hammam. Sa construction est plus ou moins difficile. Elle doit tenir compte de certains paramètres spécifiques.

    • L’isolation

La question de l’isolation est importante dans l’installation d’un hammam. En effet, plus elle est performante, moins le hammam consommera d’énergie. Pour ce faire, le meilleur choix reste le polystyrène expansé d’une épaisseur de 50 à 80 mm. Cet isolant est surtout reconnu pour sa grande capacité à retenir la chaleur. De même, il est indispensable de veiller à ce qu’il n’y ait aucun pont thermique, en particulier au niveau des ouvertures et de la jointure.

    • Le générateur de vapeur

Le choix du générateur de vapeur dépend de la taille de votre hammam et de la performance de son isolation. Cependant, il est à noter que plus le générateur est puissant, plus son installation est complexe.

Le hammam en kit, une alternative moins contraignante

Le hammam en kit est plus facile à intégrer à votre espace. Il peut être installé à l’intérieur, comme à l’extérieur. Il est équipé des composants essentiels du hammam, mais son installation reste complexe et nécessite l’intervention d’un spécialiste.

Bien qu’il s’intègre facilement à un espace restreint, le hammam en kit nécessite une configuration plus ou moins spécifique.

    • Une hauteur d’au moins 2 mètres
    • Un raccord avec l’arrivée d’eau
    • Une ventilation performante
    • Une installation électrique à proximité

Il est également important d’assurer une isolation performante, en particulier si vous projetez d’installer le hammam à l’extérieur. Pour ce faire, il est conseillé d’utiliser les matériaux composites pour les parois. L’épaisseur idéale pour une utilisation personnelle est de 20 mm afin d’éviter que la chaleur ne se dissipe et pour permettre à la salle de se chauffer rapidement.

Un plafond légèrement en pente permet à l’eau de la condensation de mieux circuler le long des murs. De plus, une évacuation d’eau est obligatoire afin de ne pas accumuler trop d’humidité dans le hammam.

Enfin, une bonne ventilation est obligatoire pour un hammam en kit. Il permet de produire de la vapeur d’eau et de maintenir le taux d’humidité à 100 %.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.