esclaier en rondin de bois
Aménagement extérieur

Construire un escalier de jardin en rondins de bois : voici le guide

L’inspiration et l’expérience du concepteur conditionnent la réussite d’un aménagement extérieur. Toutefois, il faut souligner que le charme et la splendeur d’un jardin résident dans l’originalité des structures qui la constituent. L’escalier en rondins de bois figure parmi les accessoires décoratifs les plus prisés, permettant d’embellir un espace vert. Voici comment vous y prendre pour donner vie à un tel projet.

La définition d’un escalier en rondins de bois

Certains escaliers de jardins sont fabriqués grâce à l’empilement de plusieurs rondins de bois de même mesure, disposés verticalement ou horizontalement. D’après les paysagistes, ce type d’escalier de jardin présente de nombreux avantages, dont les plus pertinents sont :

    • Son côté rustique ;
    • Son rendu naturel ;
    • Sa rapidité de construction ;
    • Son apport décoratif ;
    • Sa facilité d’entretien.

Les meilleurs emplacements

L’escalier en rondins de bois n’est pas uniquement un support ou une structure de passage. En effet, il s’agit également d’un accessoire décoratif. Par conséquent, il est préférable d’opter pour un bon emplacement. L’idéal est que ce dernier réponde à la fois aux exigences esthétiques et géologiques. En général, les meilleurs emplacements sont les suivants :

    • Sur une pente raide ;
    • Sur un talus pentu ;
    • Face au portail ;
    • Sur le cheminconduisant à un ouvrage important, tel qu’une serre de jardin, un chalet ou une pergola.

Les règles à respecter

La construction d’un escalier en rondins de bois est le fruit des travaux de maçonnerie paysagère. Afin d’obtenir un résultat optimal, il faut faire en sorte de :

    • Respecter les règles géométriques de parallélisme et d’orthogonalité des marches et des contremarches ;
    • Garder un écart de 35 cm constant entre les marches consécutives, pour le confort des utilisateurs ;
    • Utiliser des piquets comme moyen de fixation des marches ;
    • Construire l’escalier en rondins de bois sur un sol bien stable et dur.

Les étapes de construction

Étape 1 : La phase conceptuelle

La construction d’un escalier en rondins de bois commence par une phase conceptuelle. En effet, elle est essentielle pour :

    • La détermination du style et des dimensions de l’escalier souhaité ;
    • L’analyse du profil du terrain ;
    • L’étude de l’emplacement idéal et de la faisabilité du projet ;
    • Le choix de la nature et des mesures du bois ;
    • L’établissement du plan de construction et du devis estimatif des matériaux.

Étape 2 : Le nettoyage de l’espace de travail

L’escalier en rondins de bois est une structure encastrée dans la terre. Par conséquent, la réussite de sa construction est conditionnée par le nettoyage de l’espace dédié. Les travaux en question concernent :

    • Le décapage des troncs d’arbres existants ;
    • Le déracinement de tous les plantes couvrant la surface requise ;
    • La bêche des massifs.

Étape 3 : La construction proprement dite

Voici comment construire un escalier en rondins de bois :

    • Avec une bêche, formez de bas en haut, des marches d’escalier sur la pente ;
    • Marquez chaque marche en y plaçant 2 piquets. Reliez chaque piquet par des ficelles afin de surveiller le parallélisme des marches et de garder une distance inter-marche constante.
    • Encastrez chaque rondin de bois au sol, puis calez-les avec des piquets.

L’escalier en rondins de bois étant formé, il n’est pas tout de suite opérationnel. Il est préférable de patienter 2 à 3 semaines, car cela contribue à la pérennité de l’ouvrage.

Étape 4 : Les travaux de finition

La construction d’un escalier de jardin en rondins de bois n’a aucune finition spécifique. Toutefois, on peut penser à recouvrir les surfaces non recouvertes de cailloux ou de paillis d’ardoises.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.