angélique officinale
Plantes

Quand et comment planter de l’angélique officinale ?

D’après Wikipédia, « L’angélique officinale (Angelica archangelica) est une espèce de plantes de la famille des Apiacées, cultivée comme plante condimentaire et médicinale pour ses pétioles, tiges et graines très aromatiques et stimulantes et pour sa racine utilisée en phytothérapie ». Ainsi, si vous souhaitez enrichir votre jardin en cultivant différents types de plantes tout en bénéficiant d’avantages autres que la décoration, nous vous conseillons de planter de l’angélique officinale. Pour info, elle est également appelée archangélique, angélique vraie ou angélique des jardins. Pour connaître nos conseils sur la plantation de cette plante aux différents atouts, nous vous invitons à lire cet article.

Spécificités de l’angélique officinale

L’angélique des jardins est une plante assez grande qui nécessite de l’espace. Elle mesure généralement 1 à 2 m de haut, tandis que la longueur de ses feuilles peut atteindre jusqu’à 90 cm, sans citer ses tiges ramifiées. À noter que les tiges de l’angélique officinale sont à la fois creuses, cylindriques et côtelées. Cette partie est très appréciée par ceux qui aiment les gourmandises sucrées. On peut en faire du confit d’archangélique, de la confiture ou de la compote. D’ailleurs, l’élément vert dans les macédoines de fruits confits vient généralement de la transformation de tiges d’angélique officinale. On peut également utiliser l’angélique vraie comme composant du vin. Quant à ses feuilles, elles peuvent se cuisiner comme en salade ou être cuites.

Plantation de l’angélique officinale

Bien que les meilleures saisons pour planter de l’angélique officinale sont le printemps et l’automne, il est recommandé de placer les graines au réfrigérateur pendant les 6 semaines qui précèdent le semis. Pour cause, les graines qui ont connu une période de froid lèvent mieux. Par ailleurs, il faut laisser 50 cm autour de chaque plant pour favoriser son développement. Pour sa survie, ne déplacez pas l’angélique officinale une fois que vous l’avez mise en terre et qu’elle s’enracine.

Vous pouvez également multiplier votre angélique officinale via ses propres graines fraîchement cueillies en été et directement semées par la suite. Pour être sûr de la vivacité des futurs plants, semez par poquet de 4 graines. Identifiez le jeune plant le plus vigoureux, puis supprimez les autres. Les feuilles apparaissent dans la première année de la plante, tandis que les premières tiges dans sa deuxième année. Peu sujettes aux maladies, les jeunes pousses de l’angélique officinale craignent particulièrement les limaces, leurs principaux ennemis.

Entretien de l’angélique officinale

Compte tenu de la ténacité de l’angélique officinale, la plante ne nécessite pas beaucoup d’entretien. Quoique un rabattage des tiges en automne et un arrosage en cas de fortes chaleurs s’avèrent indispensables pour lui permettre de garder la forme. Il faut également couper les feuilles sèches situées au ras du sol avant les premières gelées. À retenir que l’angélique officinale a besoin d’un sol humide, drainé, fertile pour bien se développer, notamment lors du semis. D’où l’utilisation d’un mélange de terre ameublie et de terreau.

Si les emplacements mi-ombragés sont l’idéal pour l’angélique des jardins, ceux entièrement ensoleillés peuvent faire l’affaire à condition que le sol soit maintenu humide en été. N’hésitez pas à enrichir la terre avec du compost si celle-ci n’est pas assez riche. Si vous ne voulez pas récolter les graines de votre angélique officinale, il vaut mieux couper les fleurs. Ainsi, la plante ne va pas s’épuiser et sa durée de vie peut se prolonger.

Récolte de l’angélique officinale

Comme toutes les parties qui composent l’angélique officinale sont utilisables, elles sont toutes sujettes à la récolte. Pour les graines matures et les tiges, la récolte peut se faire à partir de la deuxième année de la plante. En revanche, celle des racines peut se faire dès la première année de culture, à l’automne. Quant aux feuilles, le printemps est la période la plus propice à la cueillette.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.