Concevoir un jardin d'ombre : les points essentiels à retenir
Aménagement extérieur

Concevoir un jardin d’ombre : les points essentiels à retenir

Vous souhaitez transformer votre jardin en un lieu agréable à vivre ? Aménagez un jardin d’ombre. Ce style extérieur est ultra-tendance. Il fera de votre jardin un paradis luxuriant et de fraîcheur. Si ce type de jardin vous intéresse, voici les points essentiels à retenir avant de vous lancer dans sa conception.

Savoir distinguer les types d’ombre

Pour concevoir un jardin à l’ombre, vous devez identifier d’où l’ombre de votre extérieur provient et quelle est son intensité. Cela vous permettra de savoir quel type de végétaux planter. D’ailleurs, il va sans dire que si votre jardin est ombragé par un bâtiment ou est ensoleillé pendant toute la journée, la conception du jardin se fera autrement.

Pour faire le bon choix des plantes, vous devez savoir lesquels de ces 4 types d’ombre est celui de votre jardin :

  • Mi-ombre : une petite partie de votre jardin est atteinte par la lumière. Elle bénéficie des rayons du soleil pendant un certain moment de la journée.
  • Ombre permanente : ce type d’ombre indique que votre jardin ne reçoit le soleil à aucun moment de la journée.
  • Ombre fraîche ou humide : si vous constatez que le sol de votre jardin est souvent humide ou frais, des plantes ayant besoin de fraîcheur y sont parfaites pour créer une belle zone d’ombre dans l’extérieur de votre demeure.
  • Ombre sèche : si le sol de votre jardin est sableux ou se trouve à proximité de grands arbres ou près d’une haie, vous devez choisir les végétaux qui vont avec.

Choisir les bonnes plantes

Pour réussir votre projet, choisissez les bons végétaux. Pour cela, votre choix doit se faire en fonction de l’ombre de votre jardin :

  • Mi-ombre : bodinieri, groseillier, seringat, troène, viorne boule de neige, fusain du Japon, rosiers, hostas, fougères, heuchères, brunera, gunnera…
  • Ombre permanente : hamamélis, mahonia, jasmin…
  • Ombre frais : arum d’Italie, cœur de Marie, doronic, hellébore,
  • Ombre sèche : mahonia, osmanthe, laurier-tin, fleurs grimpantes (hortensia), acanthe, euphorbe, géranium vivace (certains types), ancolie…

N’hésitez pas à solliciter les services d’un jardinier pour acheter les bonnes plantes.

Suivre les bonnes étapes de la conception

La conception d’un jardin d’ombre ne se fait pas par instinct. Elle est soumise à des étapes strictes qu’il faut absolument suivre.

Pour ce faire :

  • Vous devez vous munir des outils nécessaires : bâche, sécateur, seau, plantoir et terreau.
  • Lorsque vous avez choisi les plantes adaptées au sol de votre jardin, réalisez la plantation comme il se doit. Faites tremper les racines dans un seau d’eau pendant une heure. Par la même occasion, creusez les trous de manière à ce qu’ils soient profonds et larges (30 cm minimum).
  • Bêchez le fond afin de mettre le terreau. Puis, plantez vos végétaux. N’oubliez pas de reboucher les trous et de tasser le sol.
  • Avant de partir, arrosez les plantes.

Pour garantir une bonne plantation, pensez à un arrosage d’au moins trois fois par semaine. Lors de la saison de floraison, retirez les feuilles fanées.

Petits conseils :

Si vous ne disposez d’aucune connaissance en jardinage, il est préférable de confier la conception du jardin d’ombre à un jardinier ou un paysagiste qualifié. Ce professionnel vous aménagera un coin paradisiaque qui s’adapte à votre budget et répond à vos besoins. Il saura répondre aux moindres détails de vos attentes. Qui plus est, il sait reconnaître le type de végétaux adaptés à la zone d’ombre de votre jardin. Il vous conseillera les plantes idéales pour réaliser le projet. Et les travaux ne commenceront qu’après votre aval.

Pour bénéficier d’un travail bien fait et réalisé dans les plus brefs délais, le mieux est de confier l’aménagement à un paysagiste spécialisé dans la conception de jardins d’ombre.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.