maladie des plantes
Astuces

7 conseils efficaces pour lutter contre le mildiou

Le mildiou est une maladie cryptogamique, c’est-à-dire, une maladie provoquée par des champignons due au temps humide ou lorsque l’on arrose les feuilles de la plante. Au niveau de ces dernières, il apparaît sous forme d’une tache brune ou d’une moisissure blanche. Ce phénomène est tout à fait normal, car les plantes peuvent aussi tomber malades. Le mildiou touche principalement, la vigne, les tomates, et les pommes de terre. Cette maladie se propage assez vite et pour éviter qu’elle ne contamine tout le jardin, il est essentiel d’apprendre à les traiter naturellement et à prendre toutes les mesures préventives. Rassurez-vous, nous allons tout vous dire !

Comment savoir que la plante est contaminée ?

Il est facile de reconnaître la présence du mildiou. Généralement, il apparaît sous forme de taches brun-vert sur la face supérieure de la feuille. Simultanément, si vous prenez le temps de bien vérifier, sur la face inférieure, un duvet blanc sera aussi présent. Petit à petit, sur les tiges de la plante, vous allez remarquer des taches brunes. À part cela, d’autres symptômes peuvent vous alerter, il s’agit des mousses, de la présence de pourritures, des poudres blanches, et des feuilles qui jaunissent. Cette maladie peut avoir des conséquences néfastes au niveau des fruits, car ceux-ci auront du mal à mûrir et changeront de couleur.

Que faire pour épargner les plantes de cette maladie ?

Il existe quelques astuces simples pour protéger les plantes de cette maladie et d’autres maladies cryptogamiques. Ce sont des gestes préventifs qui ne nécessitent pas forcément une grande connaissance en jardinage.

1. Choisir les plantes adaptées à votre jardin

Pour ne pas avoir de mauvaises surprises, avant de cultiver une plante, il faut bien étudier son jardin. Il ne faut surtout pas se tromper de variété de plantes, car vous devriez savoir que chacune d’elles a ses spécificités par rapport à plusieurs facteurs. D’autres supportent plus le soleil et d’autres non, certaines ont juste besoin d’un peu d’ombre, etc. Le fait de connaître toutes ses caractéristiques épargne vos plantes des maladies.

2. Espacer les végétaux

Comme cité plus haut, l’humidité est un des facteurs favorables à la prolifération du mildiou. Le but est donc d’aérer autant que possible vos plantes. Si ces dernières ne sont pas toutes collées les unes contre les autres, une bonne aération sera possible, ce qui va empêcher l’humidité de s’accumuler.

3. Arroser aux pieds des plantes

Il est très important de savoir arroser les plantes. Il se peut que parfois, nous ayons tendance à arroser les plantes au niveau des feuilles, de la tige et aussi au niveau de leurs pieds. C’est une mauvaise pratique ! Les feuilles, conserveront de l’humidité et cela va provoquer les diverses maladies cryptogamiques. La prochaine fois donc, si comme moi, vous faites partie des personnes qui ont suivi cette mauvaise pratique, pensez à ne plus faire la même erreur et à juste arroser le pied de vos plantes.

4. Renforcer les défenses des plantes

Comme tous les êtres humains, les plantes ont aussi un système immunitaire pour lutter contre les maladies. Toutefois, leurs immunités peuvent être fragiles, et il est nécessaire de les fortifier avec des agents fortifiants pour résister aux diverses maladies cryptogamiques. Pour renforcer les défenses des plantes, vous avez le choix d’utiliser du purin d’ortie, du purin d’ail, du purin de prêle ou encore du purin ou décoction de consoudes pour arroser vos plantes.

Que faire si la plante est déjà infectée ?

Ci-dessus, nous avons vu toutes les techniques de prévention contre le mildiou. À présent, nous allons vous montrer comment vous y prendre lorsque vos plantes sont déjà infectées.

5. Appliquer de la bouillie bordelaise

La bouillie bordelaise est à la fois un moyen préventif et un moyen curatif, c’est un pesticide. Généralement utilisée à faible dose, en matière d’agriculture biologique, vous pouvez l’appliquer de manière régulière (tous les 15 jours) dès le début du printemps à l’automne.

6. Traiter avec le bicarbonate

C’est un traitement très efficace contre le mildiou. Il vous faudra diluer 1 cuillère à soupe de bicarbonate dans 1 L d’eau (ou de l’eau de pluie), puis par un temps sec, pulvérisez cette solution sur toutes les feuilles de vos plantes en arrosant bien le dessus et le dessous.

7. Traiter écologiquement avec de l’huile essentielle

Vous pouvez aussi traiter le mildiou avec de l’huile essentielle de romarin à cinéole. N’ayez crainte, c’est tout simple ! Versez 20 gouttes d’huile essentielle dans 5L d’eau, puis vaporisez le mélange sur les feuilles toujours en prenant soin de toucher les surfaces supérieure et inférieure.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.