jardin urbain
Création jardin

Découvrez les types de jardins urbains !

Espace verdoyant et naturel, le jardin est un atout écologique au profit du bien-être corporel et spirituel. Il constitue l’avantage comparatif des résidences situées en milieu rural. En effet, la forte densité de la population urbaine sont à la base de la structure immobilière des grandes villes. Composés essentiellement d’immeubles et d’emplacements commerciaux, les logements urbains sont en général onéreux, étroits et dépourvus de jardin.

1 – Les jardins administratifs

L’aspect naturel des villes est marqué par la verdure des gazons naturels dans les espaces verts administratifs. L’engagement de l’administration en faveur de l’écologie se traduit par son ambition d’avoir des villes vertes. Dans une optique de protection environnementale, la végétalisation des villes se trouve au cœur de tout projet d’aménagement urbain. L’objectif est de promouvoir la santé corporelle et spirituelle de la population. Ce contexte a favorisé la présence des jardins urbains comme les espaces verts, les parcs de loisirs et les aires de jeu. L’entretien d’un jardin administratif est assuré par le département ou la commune auquel il est rattaché.

2 – Les jardins d’entreprises

En milieu urbain, les jardins d’entreprises figurent parmi les espaces verts les plus spacieux. L’avantage d’une surface généreuse est la possibilité de bénéficier d’un gazon et d’y planter de gros arbres. De plus, l’aménagement extérieur met en valeur la localité de l’entreprise. Cela fait partie d’une stratégie marketing visant la promotion d’une enseigne. Pour un résultat optimal, les sociétés se fient à l’expertise des jardiniers paysagistes aussi bien pour la conception que pour l’entretien des espaces verts. En pratique, la surface d’un jardin varie selon la grandeur et la notoriété de chaque entreprise.

3 – Les jardins personnels

Malgré le caractère restreint des appartements urbains, les passionnés du jardinage ne manquent pas d’idées pour être à proximité des plantes. Pour ce faire, il est primordial de savoir gérer les espaces et d’y adopter une certaine technique de plantation.

L’emplacement

Étant donné les réalités urbaines, profiter d’un appartement muni d’un jardin est un privilège. En général, la surface est limitée. L’exploitation des espaces existants se trouve à la base du jardinage domestique urbain. Compte tenu de la situation, les endroits les plus appropriés sont la terrasse, la véranda, les escalier extérieurs, les pas des portes et les bordures des fenêtres. Il y a également l’exploitation du plafond et des murs.

Les astuces et techniques

Le manque d’espace n’handicape en aucun cas le jardinage. En effet, l’ingéniosité humaine donne lieu à des idées très pertinentes favorisant l’exploitation des recoins intérieurs et extérieurs. A défaut d’espace, il est recommandé d’aligner des pots de fleurs sur une série d’étagères ou de les placer au niveau des marches d’escalier, au bord de la véranda et des fenêtres ou sur le pas de la porte d’entrée. La mise en place d’un jardin vertical est également un astuce économiseur d’espace. La conception d’une toiture ou d’un mur végétal en sont des exemples très concrets. A part cela, les idées les plus inédites de jardinage vertical sont la plantation de fleurs ou de potagers à l’aide des pots accrochés au plafond et au mur.

Les critères de choix des plantes

Le choix de planter une fleur, des fruits ou des légumes revient au jardinier lui-même. L’impératif d’économie d’espace nous pousse à choisir des plantes de petite taille et discrètes. Par ailleurs, il faut savoir que la nuit, les plantes absorbent de l’oxygène et dégagent du gaz carbonique. Ainsi, afin d’éviter toute asphyxie, il est préférable de choisir les plantes adéquats pour les bureaux ou le salon. En la matière, les plantes d’intérieur sont les plantes dépolluantes comme l’anthurium rouge, l’aloe vera et le figuier à feuilles de sabre.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.